CITE SCOLAIRE INTERNATIONALE DE LYON

École élémentaire   Collège   Lycée


Deutsch English Español français italiano 日本語 polski Português 中文

Accueil du site > École élémentaire > Projets pédagogiques > Projet BIPBIP 2010/11 : les Brigades d’Interventions Poétiques

Projet BIPBIP 2010/11 : les Brigades d’Interventions Poétiques

BIP BIP Des brigades d’intervention poétiques bilingues

“La poésie est un dépaysement, un étrange pays en son pays lui-même. La poésie est ce pays étrange et étranger en notre pays ordinaire... Voyageons dans le poème.” (Jean-Pierre Siméon)

Les Bip Bip Jean-Pierre Siméon, brigadier en chef - conseiller artistique du projet

émission radiophonique RCF : http://www.rcf.fr/popup_mp3.php3?id...

A l’origine de ce projet : les Bip – Brigades d’intervention poétiques, inventées en 1998 à la Comédie de Reims, par Jean-Pierre Siméon, actuellement poète associé au Théâtre National Populaire / Centre Dramatique National de Villeurbanne et directeur du Printemps des Poètes.

Une brigade en milieu scolaire … missions et stratégie

Chaque brigade est composée de deux comédiens. Sa mission est de donner à entendre un poème par jour dans les classes d’écoles maternelles, primaires et secondaires, intéressées. Deux comédiens viennent dans la classe, chaque jour, à la même heure, pendant deux semaines, lire un « poème-minute » extrait d’un corpus essentiellement contemporain (Eluard, Apollinaire, Chédid, William Cliff, Garcia Lorca, Dubost, Char, Pessoa, Beckett, etc.) L’idée est de s’adresser directement aux enfants en sollicitant le répertoire le plus audacieux, dans le refus de tout commentaire afin de favoriser l’interprétation libre, privilège irréductible de tout lecteur ou auditeur. … discrétion

Il est essentiel que les élèves ne soient pas prévenus de la visite des comédiens, ni de leur identité ou fonction, ceci afin de préserver la magie du moment. L’échange avec les élèves doit se limiter, pendant ce temps d’intervention, à la lecture et à l’écoute du poème. Aucune explication n’est donnée. Le dernier jour, il est enfin possible de dévoiler une part du mystère. Les comédiens se prêteront alors volontiers à une discussion informelle avec les enfants.

Bip bip : la poésie comme langue universelle sous les avatars de multiples langues En 12 ans, les Bip ont pris leur envol. De nombreuses compagnies de théâtre se sont appropriées le principe en y restant plus ou moins fidèles. Aujourd’hui, Jean-Pierre Siméon souhaite que ces Bip perdurent et propose de faire entendre plusieurs langues, de faire se rencontrer des cultures, des musicalités de mots diverses. On a ainsi imaginé ensemble des Bip bilingues : même principe que les Bip initiales mais avec la lecture d’un poème en langue étrangère, traduit ensuite en français. « Nous vivons dans un monde multilingue – par exemple, combien de langues sont parlées en ce moment à Lyon ? arabe, turc, anglais, italien, arménien vietnamien, etc. donc rendons compte de cette réalité.

L’ignorance des français les préjuge : toutes les cultures du monde ont de grands poètes, les exilés, immigrés eux-mêmes oublient de quelle culture ils viennent. Bousculons donc les préjugés. Oui, la poésie s’entend même dans une langue qu’on ne connait pas car la poésie est une langue universelle sous les avatars des multiples langues.

Il est toujours passionnant d’entendre un poème dans sa traduction et dans sa langue originale : écouter un poème de Pablo Neruda en espagnol d’abord modifie l’écoute du texte en français. Et il y a le simple plaisir de faire chanter les langues car goûter la poésie c’est jouir des sons, des rythmes, des mélodies de la langue. » (Jean-Pierre Siméon) La Cité Scolaire Internationale « Un enseignement sans frontières pour ouvrir de nouveaux horizons à vos enfants. » La langue au coeur de la CSI…

Un laboratoire d’essai

Un partenariat est actuellement en cours d’élaboration avec la Cité Scolaire Internationale de Lyon. Ce lieu est un point de départ cohérent et symboliquement fort pour le lancement des Bip Bip : 1900 élèves, du CP à la Terminale, plus de 40 nationalités représentées, neuf sections de langues ouvertes, pour les élèves primo-arrivants, bilingues, ou pour les francophones désirant approfondir leurs connaissances linguistiques.

Une expérience avant tout artistique

Les Bip bip sont avant tout une aventure artistique qui donne à entendre des langues et des cultures qui y sont assimilées. On attachera une immense importance dans ce projet au choix des comédiens et des poèmes lus. Pas de théâtralisation mais une simple déclamation, accessible et ludique. Le projet sera lancé à la CSI dès la rentrée scolaire prochaine : on mettra en place deux semaines d’intervention dans les classes de tous les enseignants intéressés par l’idée. On y fera entendre la langue de l’autre à travers la création artistique, ou une langue pas parlée dans l’établissement… Le contexte de réalisation apriori favorable (beaucoup de projets culturels proposés à la CSI, enfants habitués au multilinguisme et à l’interculturalité) permettra cette attention particulière donnée au contenu artistique. Des projets de médiations à concevoir ensemble Des ateliers autour de la poésie contemporaine, ou des modalités de restitution originales de ces interventions pourront être envisagés en fonction du temps disponible et des motivations de chacun – enseignants / artistes / élèves (appropriation des Bip par les élèves eux-mêmes pour qu’ils interviennent à leur tour dans des classes qui n’ont pas été touchées ; création d’un blog ; enregistrement radiophoniques de poèmes, etc.) Les brigadiers du Théâtre de Valdrad’ sont prêts à s’investir dans cette aventure de rencontres et de partages. Les idées et les possibles sont multiples. Des Bip et Bip bip sont simples à mettre en place. Il s’agit alors ici de vous proposer des clés d’entrée, de vous faire part de mes réflexions, en espérant que l’on pourra ensemble imaginer et donner une suite à ces Bip bip.

Les Brigadiers

La brigade principale : Collectif Théâtre de Valdrad’ Le Collectif né en 2008 réunit de jeunes artistes aux univers multiples, sortant d’écoles d’art (conservatoires de région, ENSATT, compagnonnage du Nth8, etc.) ou autodidactes passionnés, fédérés par une même volonté de créations et de rencontres artistiques. Aujourd’hui dans la Ville principale qu’est Valdrad’, on distingue trois quartiers : le quartier de la création théâtrale, celui des projets à l’international et, enfin, le quartier de la médiation et des petites formes. Les projets émergents de ces pôles, portés par la Ville Mère, peuvent bien entendu se croiser… on peut passer d’un quartier à l’autre et mêler les expériences de chacun. Le quartier médiation – petites formes sera porteur du projet Bip bip : choix des comédiens, recherches de partenaires financiers et institutionnels, propositions de communication, médiateur référent.

Les brigadiers poétiques

Ce projet nécessite des bipeurs brigadiers parlant une langue étrangère. Certaines propositions ont déjà été faites par le Théâtre de Valdrad’ : Omar Azar : parle libanais Géraldine Berger : parle la Langue des Signes Française François Curtillet : parle roumain Abdelslam Laroussi Rouibate : parle arabe Nicolas Orlando : parle italien Robert Parizz : parle créole Hélène Stadniki : parle polonais Ismaël T.Nieto : parle espagnol et anglais Et de traducteurs français : Juliette Fernet, Baptiste Jammoneau, Anne Okaïs, Baptiste Relat, et autres membres du collectif. Les contacts sont en train d’être pris. On aura besoin, pour les interventions à la CSI, de plusieurs équipes bilingues de brigadiers. Des passerelles possibles… Le Théâtre de Valdrad’ souhaite développer ces Bip bip avec :

  • Les Subsistances, laboratoire de création internationale qui fait la part belle aux langues
  • Le Printemps des Poètes 2011
  • La radio RCF Ces passerelles peuvent être construites avec la CSI. Contact : Marion Gronier 06 50 30 46 48 Marion.gronier chez wanadoo.fr