Des mots, des fils

En 2020-21, à la CSI, la seconde d’intégration accueillait, parmi ses élèves francophones, des élèves pour qui le français est une langue étrangère.

Pour permettre à tous ces jeunes de mieux se connaître et de mieux travailler ensemble, ils se sont lancés dans un projet théâtral, préparé d’abord en cours de français pour les uns et en cours de français langue étrangère pour les autres. Après avoir étudié des textes littéraires, chacun selon ses compétences linguistiques s’est exercé à l’écriture individuelle ou collective.

Encadrés par Hélène Grange, comédienne metteure en scène et chanteuse, assistée par Luz Gavoret, (en master théâtre à Lyon 2), nos comédiens en herbe ont ensuite abordé la mise en voix et en gestes de ces textes, à la recherche d’une forme théâtrale…

La COVID est passée par là. L’aventure a évolué, non moins riche, mais différente du projet initial : le spectacle prévu est devenu une pièce de « théâtre audio » à destination des visiteurs de notre site… comme une pièce radiophonique.

Le thème du tissu que nous avions choisi nous a amené à mélanger les sens – texte et textile -, à tisser des histoires autour du tissage, du fil et des tissus.

Nous avons tricoté ensemble des contes de cultures différentes glanés par les élèves étrangers, de telle sorte qu’on en est arrivé à écrire un conte moderne, qui se déroule dans la CSI, rebaptisée CSITI…

Après avoir disséqué en cours de littérature française les magistrales descriptions que Zola fait des étoffes vendues dans

Au Bonheur des Dames, nous avons découvert nos affinités avec les tissus qui nous ressemblent, si variés en matière, provenance, usage, considération selon les époques, les pays, les modes …

Nous avons trouvé maintes expressions imagées autour du fil, du tissage et de l’étoffe.

Nous en avons fait une création pour les oreilles, faite de nos voix, de nos enregistrements d’ambiances et de bruits, de musiques et de paysages sonores. (Merci à Aristide Bordet qui a grandement assisté Hélène Grange au montage et au mixage de la pièce.)

Deux groupes d’élèves forment la troupe.

Les FLE-FLS (Français Langue Étrangère et Français Langue de Scolarisation) jouent en cinq moments, les cinq scènes du conte qu’ils ont inventé.

Intercalés entre ces scènes, les FLM (Français Langue Maternelle), nous racontent quel tissu ils sont…

Et tout finit en chanson.

À écouter au casque, en tout cas en stéréo !